Catégories
Événements

Atelier d’initiation au massage en eau chaude

Par Yves Parent
Massothérapeute

J’ai récemment expérimenté un premier atelier d’initiation au massage en eau chaude dans l’un des nouveaux bassins extérieurs de Eastman-les-Bains. Laissez-moi vous raconter.

Une expérience absolument exaltante!

La température de l’eau d’un des bains a été descendue à 35­ degrés Celsius expressément pour l’atelier. On est donc dehors, dans ce bain. Il fait beau soleil. Nous sommes en pleine nature avec une belle vue sur le mont Orford. La température est d’environ -7 degrés C et nous sommes exposés à de bonnes rafales de vent.

Entre les rafales, un nuage de vapeur s’élève du bassin et je vois à peine les participants. À contre-jour et avec l’éblouissement du soleil sur la neige, on ne perçoit que les silhouettes. Comme il fait froid, tout le monde est dans l’eau chaude jusqu’au menton. On n’ose sortir très longtemps les épaules de l’eau. L’environnement naturel est si présent que j’ai de la difficulté à contenir l’attention du groupe.

Pour faire le Watsu, je laisse couler un peu les jambes de la personne pour la garder immergée et au chaud. Mon chignon se glace parfois. Les jets d’eau en action me donnent l’impression d’être dans une rivière. Plusieurs personnes participent en tenant quelqu’un dans leur bras. Le vent et le courant des jets nous poussent… comme si nous étions des bateaux sans amarres! J’ai l’impression de ne rien contrôler. Nous recevons de la poudrerie en plein visage. Quelques personnes partent. Je me sens un peu déboussolé. Moi qui aime tant l’intériorité du soin, c’est fichu!

Certaines personnes ne veulent pas se mouiller les cheveux… Je commence alors à m’amuser avec elles. J’oeuvre plus à la verticale. En fait, j’apprivoise la réalité de ce bassin extérieur et je l’expérimente avec les gens par le contraste chaud-froid. L’eau chaude du bassin avec l’air froid du vent. Ce grand air  est si bon. Aucune vapeur de chlore. Que de l’air frais, beaucoup d’air! L’expérience devient un jeu, le jeu d’une descente de rivière avec un corps troublé par le courant, sortant de l’eau et y replongeant. Comment était la température extérieure? Froide. Comment était l’eau? Réconfortante.

Photo prise lors d'un atelier donné dans le bassin de Watsu intérieur

 

L’atelier a créé un contact merveilleux avec la nature : une autre forme d’immersion…

… cette fois-ci, avec le confort d’une installation chaleureuse et une attention bienveillante. Je me suis permis de jouer sous l’éblouissant soleil, avec l’enveloppement de la brume, le pincement du vent, le crissement de la poudrerie, le mordillement du froid, la force du courant et le support de l’eau.

C’était bon de sentir tous ces éléments, de voir la nature environnante et d’être confortablement au chaud! Vraiment, une expérience unique à laquelle je vous convie!

Yves