Catégories
Art de vivre

Cassez la routine!

Par Lucie Octeau
Blogueuse reposée

La semaine dernière, j’écrivais ici que l’esprit se reposait davantage lorsque nos sens sont comblés. J’ajoute ce matin un autre élément secret à ma recette de vacances réussies : quitter la routine!

Au cours des deux dernières semaines, mon conjoint était en vacances. Moi, pas. J’ai pris deux jours de congé pour prolonger le premier week-end mais pour le reste, j’ai travaillé comme à l’habitude. Pourtant, ce matin, je me sens en superbe forme, comme si c’était moi qui avait été en congé! Juste parce que je me suis permis de casser mon petit rituel du matin pendant deux semaines.

Un sentiment de délinquance…
Bon. La moins bonne nouvelle, c’est que je n’ai pas suivi mon entraînement fort fort pendant ce temps-là. J’ai couru deux fois la première semaine, fait une randonnée de vélo rapide et… je n’ai fait aucune activité soutenue de toute la deuxième semaine. Le matin, je prenais mon café tout doucement, en lisant (je découvre Daniel Pennac et les aventures de Benjamin Malaussène!). Ensuite, au lieu d’aller courir, je prenais le temps de déjeuner avec mon chum. Après, je démarrais ma journée de travail, comme à l’habitude. Ah! Et à deux reprises, je me suis installée dehors pour travailler.

Je triche encore... cette photo a été prise il y a un peu plus de deux ans. Depuis mon bateau, quelque part dans les Carolines, je rédigeais le communiqué de presse du 30e anniversaire du Spa Eastman!

Ça n’en prenait pas davantage pour que je me « sente » un peu en vacances, même si je travaillais. Le plus drôle, c’est que si je le faisais de façon régulière, cela deviendrait « l’ordinaire » et n’aurait plus du tout le même effet. On a tous des routines. Même les plus calmes des plus calmes, même les plus libres des plus libres, en l’occurrence, même moi, qui se targue généralement de ne pas avoir de routine. De temps en temps, faire l’effort de « lâcher » l’ordinaire suffit pour créer une petite bulle de vertige qu’on est alors libre de remplir de ce qui nous plaît. On sent alors qu’on se gâte, comme si on trichait un peu.

Un effet immédiat
Tout ça pour vous dire que ce matin, au retour de mon entraînement, j’avais l’impression de revenir au travail après deux semaines de congé! Je me sentais reposée et pleine d’une énergie renouvelée. Simplement parce que j’ai lâché ma routine pendant quelque temps. C’est d’ailleurs une part de la magie qui s’opère lors de séjours au Spa Eastman. Lorsqu’on accepte de se laisser couler dans tout ce qui y est offert  – soins, activités physiques, ateliers de détente, conférences, marches guidées, Hammam et étang, etc. – et qu’on choisit de se laisser surprendre par tous les plaisirs qui nous y attendent… pas de doute, un séjour de trois nuits a de quoi faire « lâcher » le plus tenace des pilotes automatiques

Parlant plaisirs…
Ne reculant devant rien pour vous prouver que je mets en pratique ce que je vous raconte, je vais à nouveau rompre la routine et faire plaisir à mes sens dès jeudi prochain! De jeudi à dimanche (du 6 au 9 août 2009), le village d’Eastman sera l’hôte de la septième édition des Correspondances d’Eastman, une fête des lettres, une fête des mots, une fête de la lecture et de l’écriture. Personnellement, j’y serai au moins jeudi et vendredi, ce qui devrait me permettre de rencontrer l’auteur Marc Lévy, d’assister au spectacle de Chloé Ste-Marie, d’entendre et d’échanger avec Dany Laferrière, Marie-Claire Blais, Francine Ruel et bien d’autres, d’assister à des lectures en plein air dans les « chambres sylvestres », de jouer moi-même les épistolières en m’arrêtant dans un jardin pour jeter quelques mots sur papier à lettres…  Voyez le programme complet de l’événement en cliquant ici. Si le coeur vous en dit, vous pouvez, comme moi, réserver au Spa Eastman pour un séjour tout inclus mais sans soin (le forfait Détente à la carte). Même que… si vous me faites signe, je pourrais bien être votre chauffeur désigné du Spa au village pour les activités des Correspondances!

Au plaisir de vous y voir!

Lucie