Catégories
Art de vivre

Découvrir l’impact des mémoires corporelles et honorer la sagesse du corps.

Suggestions de Mantra : Je fais confiance à la sagesse de mon corps

Notre mode de vie contemporain axé sur la performance et l’efficacité nous amène à surinvestir notre mental afin de prévoir et planifier tout ce que nous devons faire. Bien que cette tendance puisse-être utile et nous permettre d’atteindre nos objectifs, elle nous amène souvent à fonctionner en mode «pilotage automatique». Cette façon de vivre fait en sorte que nous sommes souvent déconnectés de notre corps. Nous traitons le corps et le mental comme s’ils étaient des entités indépendantes alors qu’ils sont en fait indissociables. Le corps est une puissante source de sagesse et d’information qui nous donne de l’information sur nos besoins. De plus, il est une voie d’accès extraordinaire sur nos mémoires et nos expériences passées, car il emmagasine toutes nos expériences.

Un traumatisme, c’est quoi?

On se méprend encore sur la définition d’un traumatisme croyant à tort qu’il fait référence à des histoires d’horreur, à la guerre ou à l’exposition à de la violence extrême. Bien entendu, il existe des histoires horribles de traumatismes. Mais il faut savoir que des malheurs ordinaires, qui font inévitablement partie de la vie, peuvent amener des blessures traumatiques s’ils sont vécus dans un sentiment d’impuissance et de désespoir.  À titre d’exemples, avoir été témoin ou victime de violence ou d’intimidation, avoir reçu un diagnostic de maladie grave, vivre avec quelqu’un qui présente de l’instabilité, le décès d’un être cher peuvent amener une expérience traumatique. Certains événements vécus collectivement, tels que la pandémie, peuvent aussi avoir un effet traumatique pour certaines personnes.  

Quels sont les impacts du traumatisme?

Quand nos mécanismes d’adaptation biologique et psychologique habituels ne parviennent pas à intégrer l’expérience vécue, l’humain se protège en se coupant de certains souvenirs ou en oubliant certaines sensations et certaines émotions associées à l’expérience. Cette coupure est une sorte de protection qui permet de passer à travers les épreuves difficiles. Lors d’un événement traumatique, le système nerveux central subit une forme de réinitialisation qui l’amène à fonctionner différemment. Ainsi, les perceptions du cerveau, son organisation et la mémoire sont affectés et font en sorte que le danger continu d’être perçu même lorsqu’il n’y a aucun danger.

Comment un trauma s’inscrit dans le corps?

Le trauma s’inscrit dans le corps en y laissant une sorte d’empreinte traumatique qui peut conduire à une forme de déconnexion corps-esprit. Ces mémoires sont souvent inaccessibles par le discours et par la parole puisqu’elles ne sont pas disponibles à la conscience. Ce faisant, notre mental se fige et nos mécanismes d’adaptation habituels ne nous permettant pas d’intégrer l’expérience et d’aller de l’avant. Nous devenons en quelque sorte figé et sous l’emprise de cette expérience.

Utiliser la sagesse du corps pour améliorer sa vie

La sagesse du corps ne peut se déployer que si nous pouvons mettre en place les conditions nécessaires qui permettront à la personne de retrouver un sentiment de sécurité qui lui permettra de revisiter l’expérience douloureuse. Pour ce faire, un accompagnement professionnel est parfois nécessaire. Différentes approches peuvent être utilisées en thérapie, mais la psychothérapie sensorimotrice s’avère efficace dans le traitement de blessures développementales ou de traumatismes. Cette méthode d’intervention reconnaît l’importance capitale des expériences corporelles tout en tenant compte également des pensées et des émotions. Ainsi, le besoin inné de chaque être humain de guérir, de s’adapter, et développer de nouvelles capacités en se focalisant sur les mouvements, la posture et les sensations corporelles est valorisé donnant ainsi préséance à la sagesse du corps. En apprenant à faire à nouveau confiance à l’expérience et aux sensations tout en étant dans une relation de confiance, le client peut ainsi mieux comprendre ses habitudes et sa façon de réagir à son environnement.

Plusieurs autres moyens sont aussi utilisés pour aider le processus de guérison des blessures traumatiques. Bien entendu, parler de son expérience peut aider à avoir une meilleure compréhension de son mal-être. Toutefois, les études récentes démontrent que parler ne suffit pas, car il faut arriver à désactiver les circuits neuronaux qui ont été affectés par le traumatisme.

L’utilisation de la méditation de pleine conscience, du yoga et du mouvement conscient combinés au souffle sont des outils puissants qui permettent au corps, au cerveau et à l’esprit de rétablir cette connexion avec l’ensemble de l’expérience. Ces techniques, si elles sont pratiquées dans un environnement sécuritaire et sous la supervision de professionnels qualifiés, permettent la libération des mémoires encapsulées dans les profondeurs du cerveau. De plus, prendre le temps chaque jour de s’arrêter, de se reconnecter avec notre corps par le biais de la respiration consciente est un moyen simple et efficace pour contrer l’anxiété et le stress. Une façon simple, à la portée de tous de se donner pour se donner un peu d’espace.


Le pouvoir de la présence à soi

Nancy Boisvert et Antoinette Layoun donne une retraite du 24 au 29 avril prochain.

Apprenez à vous apaiser avec une psychologue et une Maitre Yoga, spécialiste de l’humain dans sa globalité. Vous aviez besoin du moment idéal pour venir au Spa Eastman? C’est peut-être maintenant.