Catégories
Art de vivre

Digestion, épices et ayurveda

Connaissez-vous le proverbe ayurvédique qui dit « Vous n’êtes pas seulement ce que vous mangez, vous êtes ce que vous digérez » ? Dans cet extrait du livre Féminité et Ayurvéda de Krystine St-Laurent, vous comprendrez à quel point la digestion joue un rôle important tant au niveau physique qu’émotionnel et même…hormonal.

Ce que l’on mange devrait nous rendre service

Le texte suivant est une petite partie de l’introduction d’un livre de recettes publié en 1928 par une communauté religieuse de la région de Montréal:

(…) Peut-être, ne nous avisons nous pas assez de cette vérité en notre pays et c ’est ce qui explique pourquoi tant de personnes souffrent de maladies du foie, des reins, des intestins: trop souvent, l’hygiène de la table laisse à désirer, les aliments sont mal choisis ou mal préparés…

(…) il paraît certain que nous n’avons pas dans le passé fait la part assez grande aux fruits, et aux légumes, particulièrement aux légumes frais et verts. Nos ancêtres considéraient beaucoup de légumes comme un luxe et la plupart des fruits comme des friandises savoureuses, mais superflues. Or il semble bien prouvé désormais que les fruits aussi bien que les légumes sont absolument nécessaires à notre alimentation et que l’on ne peut s’en priver impunément. (…)

Soeur Sainte Marie Edith, circa 1928…
Extrait du livre: Les secrets de la bonne cuisine, publié par l’école ménagère de Montréal, Bibliothèque et archives nationales du Québec.

Fascinant de voir que près de 100 ans plus tard, ces propos résonnent toujours. Le lien entre notre assiette et notre santé était un sujet discuté déjà en 1928! Faire une plus grande place aux plantes et à la nature dans notre alimentation. Y arriverons-nous un jour?

Un fait cocasse à observer, ce livre contient des recettes qui pourraient en faire sourciller plusieurs, car le sucre ou les gras industriels comme le shortening était utilisé pour préparer les mélanges de pâtes feuilletées, confiseries et sirops maison, malgré le texte en introduction du livre cité plus haut. Bien que réconfortantes, ces recettes anciennes ne sont pas santé, mais cette façon de se nourrir fait partie de notre histoire collective occidentale et en le feuilletant, il est facile de voir les habitudes alimentaires inculquées à nos aïeuls, et évidemment, aux générations suivantes. Bien sûr, la réalité du temps, la disponibilité des aliments frais, la réalité sociale et économique a une influence certaine et il ne s’agit pas de juger notre histoire, mais plutôt d’observer nos choix actuels et ce qui perdure dans le temps, en observant notre menu, celui du temps des fêtes par exemple.

Je dis souvent que ce que l’on mange devrait nous rendre service. À ce titre, aborder la nutrition avec la perspective ayurvédique ouvre grande la porte à la compréhension de ce qui nourrit profondément notre corps et notre esprit, en nous reliant avec la nature et notre nature unique. Au-delà des modes, des tendances, des différentes méthodes d’analyse de la nourriture au niveau moléculaire ou calorique, l’ayurvéda simplifie le tout en nous rappelant l’importance de prêter attention à notre digestion, que nous tenons trop souvent pour acquise.

L’Ayurvéda pour contrer les débalancements

Bien au-delà d’une simple liste d’aliments à privilégier, l’ayurvéda tient compte d’une multitude de facteurs qui peuvent influencer l’expérience d’un repas, dont la quantité de plantes et d’épices telles: gingembre, curcuma, poivre noir, poivre long, cumin, cardamome… Ajoutons persil, céleri, menthe, mélisse…car ces sages de jardins sont d’un grand secours pour non seulement optimiser la digestion, mais peuvent influencer même l’équilibre hormonal!

D’ailleurs, plusieurs femmes seraient portées à penser que la racine de leurs malaises comme les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale, l’insomnie ou les turbulences émotionnelles serait due à un taux déficient d’hormones. Cela peut être le cas, mais, Ô surprise, pas nécessairement!

Dans la perspective ayurvédique, il est possible que ces débalancements soient provoqués par l’accumulation de déchets ou de résidus non digérés, causant des microblocages et empêchant les différents tissus et organes de fonctionner à leur plein potentiel. Cela pourrait même influencer la façon dont le corps s’adapte à la variation hormonale et même, la façon de répondre aux oestrogènes et ses substituts, comme les phytoestrogènes!

Ama et la perturbation de l’équilibre hormonal

Le feu digestif, appelé Agni en sanskrit, réfère au pouvoir de transformation de ce que l’on mange en énergie pour nos trilliards de cellules. Plus la transformation se fait de façon optimale, moins il y a de risques d’accumulation de déchets ou de résidus non digérés, ce que l’ayurvéda appelle Ama.

Quelques signes d’accumulation d’Ama
  • Fatigue au lever malgré une bonne nuit de sommeil
  • Léthargie
  • Manque de clarté dans les pensées
  • Accumulation de résidus blancs sur la langue
  • Mauvaise haleine
  • Présence de mucus (sécrétions) dans le nez et la gorge au réveil
  • Ressens rarement la faim au lever et même durant la journée
  • Douleurs musculaires et/ou articulaires
  • Manque de vitalité
  • Difficultés de digestion: ballonnements, brûlures d’estomac
  • Difficulté à manifester ses intentions
  • Dépression
  • Plus grande fragilité aux infections saisonnières (rhumes et grippes)

Voici une infusion de plantes stimulant le feu digestif!

Infusion réduction Ama

Siroter des infusions chaudes tout au long de la journée est également un moyen très efficace d’éliminer les résidus accumulés.

Ingrédients

1 c. à thé de graines de cumin

4 à 5 graines de poivre long

½ c. à thé de graines de coriandre

5 graines de cardamome

1 bâton de cannelle

10 feuilles de basilic frais

5 à 10 feuilles de menthe fraîche

Un pouce de gingembre épluché et râpé

½ citron ou lime

Préparation

Placez simplement les ingrédients dans une casserole moyenne avec 4 tasses d’eau filtrée, portez l’eau à ébullition pendant 5 minutes, puis laissez infuser pendant 2 à 5 minutes.

Pour les plantes fraîches, il est important de les infuser seulement à la fin, sans nécessairement faire bouillir!

Ajoutez toujours le citron pendant que le thé infuse. Filtrer dans une théière ou un thermos. Savourez!


Semaine signature Art de vivre ayurvédique

Un séjour de 7 nuits avec Krystine St-Laurent, du 26 juin au 3 juillet prochain, pour approfondir vos connaissances de : l’herboristerie occidentale et ayurvédique, la nutrition ayurvédique avec les plantes et nos jardins d’ici.


Krystine St-Laurent
Forte de son expérience de plus de 30 ans dans les milieux de la santé, entre autres comme infirmière, de la pharmaceutique et de la recherche clinique, mais aussi dans le domaine de l’Ayurveda, des plantes médicinales, de l’aromathérapie et de la méditation, Krystine St-Laurent propose une vision unique pour accéder à une plus grande vitalité, joie de vivre et un équilibre
coeur/corps/esprit optimal.
Fondatrice de la gamme d’huile ayurvédiques INSPIRATA, son livre Nature & Ayurveda est un best-seller au Québec et dans la francophonie européenne. Son deuxième livre, Féminité et Ayurveda, est paru en septembre 2021 aux éditions de l’Homme.