Catégories
Art de vivre

L’autre bienfait du massage

Par Lucie Octeau
Blogueuse

Hier, j’ai reçu un massage qui m’a complètement sonné. Émotivement. Un «moment sans temps», au coeur de moi-même. Rendu accessible par ce massage…

Tout le monde sait que la massothérapie favorise la détente et le mieux-être. Les sportifs y trouvent le repos de leurs muscles, ceux qui passent de longues journées devant leur ordinateur y cherchent le moyen de soulager les raideurs des épaules et du cou, d’autres y obtiennent soulagement de migraines, de douleurs au dos, aux jambes, alouette.

Mais si je vous disais que le massage peut aussi faire de nous une meilleure personne, est-ce que vous me croiriez?

L’art du massageL'art du massage

La massothérapie est un art. Un art que le thérapeute doit maîtriser, perfectionner et recréer, en s’adaptant au client. De même, la personne qui reçoit le massage a le choix d’être un simple support technique, ou celui de participer à quelque chose qui a le pouvoir d’améliorer son état.

L’art de recevoir

Pour maximiser l’impact d’un massage, il est essentiel d’exprimer clairement nos attentes au thérapeute. On annonce notre état en signalant s’il y a des zones plus tendues que d’autres, si on a des douleurs, etc. On peut aussi dire au thérapeute comment on se sent, d’un point de vue énergique, voire émotionnel. Par exemple, «je suis fatigué(e), j’ai mal dormi», «je suis en changement de travail, je suis très stressé(e)» ou «j’ai couru un marathon hier j’ai les jambes en compote». On peut aussi signaler dès le départ si on préfère un massage plus vigoureux ou plus doux, et s’exprimer au fur et à mesure, pour permettre au thérapeute de réajuster la pression selon notre état du moment.

Pour plusieurs, là s’arrête le pouvoir du massage. On se relève de la table avec un beau grand soupir en commentant «mon épaule va beaucoup mieux merci».

Pourtant.

Massage ou message?

Il arrive parfois qu’un massage fasse ressortir des émotions, et souvent au moment où l’on s’en attend le moins. Imaginons un bon massage de détente. Pour le plaisir. Peu de chose à signaler sinon cette raideur au cou due au travail à l’ordinateur. La face postérieure du corps a été massée. On est couché sur le dos, détendu, avec une impression de somnoler. Tout ce qu’il nous reste d’attention est avec cette jambe qui se fait masser. La musique est douce, le thérapeute attentif. Et tout à coup, au moment où le genou est touché, pouf! une vague d’émotion sortie d’on ne sait où nous fait une boule dans la gorge et les larmes nous montent aux yeux. Une image. Un souvenir. Une vieille peine qui ressort du fin fond de notre mémoire, comme si la mémoire de cette peine s’était cachée dans les cellules de ce genou…

La première fois que ça nous arrive, on ne comprend pas. On se sent ridicule. La tête s’empresse de faire taire cette vieille histoire qui n’a plus sa place. Pour moi, cette « première fois» remonte à une vingtaine d’années. Cela s’est répété plusieurs fois par la suite. Maintenant, je sais…

Si nous, comme receveur, on ne comprend pas trop ce qui se passe, le massothérapeute professionnel et compétent sait accompagner la présence de cette émotion et lui permettre, d’abord d’exister, ensuite, de s’exprimer. Et par s’exprimer, je ne veux pas dire qu’il s’agit alors de «raconter avec des mots» la peine qui a jailli. Au contraire. Il s’agit plutôt de se taire, d’y être attentif, d’être sensible à l’expression de cette émotion et à son effet dans notre corps. Physiquement, le sentiment va… comment dire… changer de texture. Évoluer. Jusqu’à nous laisser généralement dans un état plus détendu que jamais.

Hier, le massage que j’ai reçu m’a permis de vivre quelque chose du genre. J’ai remercié mon thérapeute, Yves, en lui disant que c’était un massage qui allait sans doute faire de moi une meilleure personne. Entre vous et moi, sur le coup, je ne savais pas trop ce que ça voulait dire. Ni ce que je voulais dire. Mais j’en étais convaincue.

Le vrai cadeau de ce type d’expérience, c’est qu’elle nous apprend à mieux ressentir nos émotions, entre autres, et leurs effets sur notre corps.

Parce qu’il faut d’abord être sensible à soi
pour pouvoir être sensible aux autres.

Voilà pourquoi je crois que le massage peut contribuer à faire de moi une meilleure personne.

Et vous? Qu’en pensez-vous?

Lucie