Catégories
Art de vivre

Les remèdes du garde-manger

Article écrit en collaboration avec Manon Viger, infirmière, naturopathe et herboriste

Nos grands-mères savaient quoi faire quand l’un ou l’autre de la maisonnée se mettait à tousser ou souffrait d’une affection cutanée. Les solutions se trouvaient tantôt dans le jardin, tantôt dans les champs, tantôt dans le garde-manger, ou dans leurs mains agiles qui savaient mettre au monde les bébés de leurs propres filles. Aujourd’hui, à notre grand bonheur, ce savoir tend à réapparaître à travers les approches alternatives en santé. On peut désormais lire plusieurs ouvrages sur le sujet et consulter des gens diplômés dans ces domaines traditionnels.

Lorsque j’étais petite, ma mère ne soignait pas ma fièvre avec de l’aspirine; elle me préparait une infusion d’« herbe à dinde » (achillée millefeuille). Quel goût horrible dans la bouche de la petite dent sucrée que j’étais ! Pourtant, ça fonctionnait. Aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de récolter, sécher et garder une petite réserve d’achillée. On ne sait jamais…
Guylaine Cliche

En plus d’être nutritifs, certains aliments, que la plupart des gens ont à la maison, possèdent des propriétés qui peuvent aider à remédier à divers problèmes de santé. Vous savez, les fameux remèdes de grands-mères…

L’ail

L’ail aide au bon fonctionnement du système immunitaire et à soigner les infections, particulièrement les infections pulmonaires. Pour un effet optimal, il faut manger l’ail cru. On peut donc l’inclure dans nos vinaigrettes ou l’ajouter à notre repas en fin de cuisson pour préserver ses propriétés. Excellent antioxydant, l’ail, comme les crucifères, préviendrait le cancer et aiderait à contrer les maladies cardiovasculaires et à contrôler la glycémie. Dans le passé, quand une infection pulmonaire se déclarait chez quelqu’un, on lui préparait un sandwich à l’ail. Si vous voulez bénéficier des vertus de ce sandwich sans souffrir de la forte saveur de l’ail, vous pourriez remplacer le pain par des tranches de pomme entre lesquelles vous intercaleriez de fines tranches d’ail. C’est certain que, le lendemain, vos amis garderont leurs distances en raison de votre haleine, mais vous aurez de meilleures chances de combattre l’infection et de ne pas les contaminer.

Bon à savoir

Comme l’oignon, l’ail contient un composé sulfuré que le corps élimine par le système respiratoire. C’est pourquoi l’haleine change quand nous en consommons, mais c’est aussi pour cette raison que ces deux aliments sont relativement efficaces en cas d’infection du système respiratoire. Si vous mangez beaucoup d’ail et que vous souhaitez remédier au problème d’haleine, vous pourriez laisser tomber une petite goutte d’huile essentielle de menthe poivrée à l’arrière de la langue. Vous auriez une haleine fraîche, et en plus vos sinus seraient instantanément dégagés. Voilà un autre bon remède pour les gens enrhumés.

L’oignon

De la même famille que l’ail, l’oignon a aussi des propriétés antioxydantes importantes. En plus d’être riche en minéraux et en vitamines C et B, l’oignon aide à contrôler la glycémie.

Que se passe-t-il quand nous pelons et coupons de l’oignon ? Nos yeux pleurent et notre nez coule. C’est d’ailleurs à ce niveau du corps que l’oignon aura des effets bénéfiques : la sphère ORL (oto-rhino-laryngologique). Largement utilisé par nos grands-mères pour contrer les rhumes, le cataplasme plantaire est encore en usage de nos jours. Il s’agit de couper de minces tranches d’oignon, de les insérer dans nos chaussettes et d’enfiler celles-ci pour la nuit. Les principes actifs de l’oignon seront absorbés par la plante des pieds. C’est un peu comme les timbres médicamentés que nous appliquons sur la peau, mais au lieu d’absorber un médicament fait de composés chimiques, nous absorbons les bonnes propriétés de l’oignon. Cette méthode peut même être utilisée sans danger avec de jeunes enfants. Si vous ne voulez pas dormir avec des chaussettes contenant de l’oignon, vous pouvez faire tremper vos pieds pendant une trentaine de minutes dans un bain fait avec de l’oignon sur lequel vous aurez versé de l’eau bouillante. Attendez bien sûr que le bain ait tiédi avant d’y plonger les pieds, ou ajoutez-y de l’eau fraîche. En outre, les pellicules translucides qui se trouvent entre les couches plus épaisses de l’oignon peuvent servir d’antiseptique sur une plaie. Il suffit de les appliquer sur la partie à soigner à l’aide d’un bandage.

Pour plus de ‘’remède du garde-manger’’ procurez vous Le livre qui fait du bien, disponible sur notre boutique en ligne.