Catégories
Art de vivre

Mieux vaut prévenir que guérir!

© Photo de Johanne Robitaille Manouvrier par Robert EtcheverryPar Johanne Robitaille Manouvrier
Auteure et conférencière

Depuis un an, j’ai le bonheur d’animer des ateliers au Spa Eastman. Parler prévention, transmettre un message d’espoir dans ce lieu unique et sacré est pour moi source de grande joie. Chaque fois, je ressens que je suis là pour une personne en particulier… La Vie est surprenante et si bien orchestrée. Merci Jocelyna de ton accueil chaleureux et de ta confiance.

Voici un résumé de mon propos :En 1995, je perds mon mari et âme sœur des suites d’un cancer. Une partie de moi-même s’envole avec lui. Ma douleur est telle que je reste figée dans le passé. Malgré mon amour profond de la vie, mon deuil s’éternise. Je suis prisonnière de ma souffrance. Au cours de cette période, je subis plusieurs autres chocs émotifs et pertes d’êtres chers. C’est lourd à porter. Je masque ma détresse intérieure par une vie professionnelle fort active, mais fort stressante. En 2001, mon univers bascule à nouveau : je suis atteinte d’un cancer du sein avec métastases. Mon cas est sérieux et je décide de débusquer les origines de ma maladie.

Rapidement, je fais le bilan des dernières années, cherchant à découvrir ce qui a pu me mener jusque-là. Je sais que dans son livre Le Cancer apprivoisé, Léon Renard, mentionne que le cancer du sein droit chez une droitière est en relation avec un conflit émotif vécu lorsque quelqu’un nous tient à distance. Cette phrase lumineuse marque pour moi le point de départ de ma guérison. Quel est l’élément déclencheur du cancer et comment vais-je régler le conflit émotif ? Je pars à la recherche de moi-même et j’amorce ainsi mon processus de guérison. Je choisis de vivre et je décide de transformer ma vie. Étant convaincue que la force agissante de ma guérison se trouve en moi, je me donne les moyens de mes convictions. Analyse des rêves, psychothérapie, focalisation de l’esprit durant les traitements de chimiothérapie, renforcement du système immunitaire, méditation et visualisation font partie de ce traitement que j’initie intuitivement en complément à la médecine classique. Résultat : la masse de 4cm sur 3,5cm et les métastases à un ganglion lymphatique s’envolent comme par miracle en sept semaines seulement et sans intervention chirurgicale. Une rare et splendide guérison!

Le cancer ne m’apparaît pas comme une maladie à vaincre ou à combattre, mais plutôt comme une réalité à comprendre et à dépasser. Ce parcours de vie certes éprouvant mais combien libérateur a été pour moi une occasion unique de découvrir et d’actualiser mon pouvoir de guérison. Ce grand ménage intérieur m’a permis de recréer l’harmonie corps, âme, esprit dont j’étais privée depuis la mort de mon mari. Ainsi libérée, j’ai retrouvé l’amour, la santé et ma joie de vivre. Un cheminement porteur d’espoir que je livre dans « Notre pouvoir de guérison » publié aux Éditions Libre Expression.

Au plaisir de vous rencontrer au Spa Eastman!

Johanne