Catégories
Cuisine Tonique

Pour l'amour… du chocolat!

La St-Valentin c’est la fête des amoureux, soit. Ça veut dire que c’est la fête des amoureux romantiques, des amoureux du plein air, des amoureux de la détente… et aussi celle des amoureux du chocolat!

Maintenant que l’on sait que le chocolat (le bon, le noir, le presqu’amer, celui à 70 % de cacao…) a des propriétés anticancérigènes*, on peut se gâter tout en ayant bonne conscience.  

(* À lire, si ce n’est déjà fait : Les aliments contre le cancer, de Richard Béliveau, Ph.D. et Denis Gingras, Ph.D. Trécarré. 2005.)

Pour les vrais de vrais amoureux… du chocolat, le Spa Eastman propose d’ailleurs un programme tout spécial  à l’occasion de la St-Valentin : souper gastronomique aux accents chocolatés et conférence de la chocolatière Geneviève Grandbois  qui, partageant sa passion de « l’art du chocolat », invitera même les convives à déguster quelques délices. Miam.

Mais il y a quelques détails à ne pas négliger dans le choix de nos chocolats. En voici quelques-uns, tirés du livre de recettes du Spa Eastman :

« Afin de diminuer les coûts, l’industrie alimentaire remplace parfois le beurre de cacao, le gras naturel du chocolat, par du shortening végétal, un gras hydrogéné reconnu pour ses effets néfastes sur la santé. Lorsque vous achetez du chocolat, recherchez le beurre de cacao dans la liste des ingrédients et méfiez-vous de la présence d’autres types de gras dans cette liste. 

(Aussi…) Nous savons depuis quelques années que le chocolat contient des antioxydants semblables à ceux retrouvés dans le vin rouge. Cependant, le chocolat ne devient pas un aliment santé pour autant. Il faudrait en consommer régulièrement et en grande quantité pour retirer tous les bienfaits des antioxydants. Or, le chocolat est riche en gras, en calories et parfois riche en sucre. Il vaut mieux le consommer avec modération. Choisissez de préférence un chocolat noir. Il sera moins sucré et sa teneur élevée en cacao le rendra plus riche en antioxydants. » 

Tirés du chapitre sur les desserts dans le livre
Le Spa Eastman à votre table. Tous droits réservés.

En terme de quantité, il semble que de 20 g par jour d’un chocolat noir 70 % permettraient de profiter des propriétés bénéfiques de cet «alicament».

En ce qui me concerne, l’un des gros avantages du chocolat noir, c’est qu’il me rassasie en deux temps trois mouvements. J’ai toujours une petite boîte de pastilles de chocolat de qualité (70 % cacao) cachée quelque part et en cas de fringale, quelques-unes suffisent à me calmer. Vaut mieux ça qu’une rangée de biscuits sans doute!

Lucie