Catégories
Cuisine Tonique

Une mine d’or qui finit aux poubelles !?

-par Jocelyna Dubuc, présidente, Spa Eastman

Au secours ! Mes vacances des Fêtes ne m’ont pas vraiment fait de bien ! On revient de vacances avec un fond de fatigue qui n’est pas parti, on a peu fait de sport, pour certains à cause de la température, et on a trop mangé ; on a des kilos en trop. Puis, on doit recommencer le travail étant un peu découragé. J’aimerais bien vous dire que vous auriez été mieux de venir passer une semaine chez nous, mais je sais que les Fêtes c’est souvent en famille que ça se passe, et bien qu’on l’aime, on n’a pas le temps de s’occuper de soi. Alors, on se retrouve encore à se ramasser à la petite cuillère.

Un seul petit changement

Et si, pour commencer l’année, on ne faisait qu’un seul petit changement. Un petit changement qui aurait un impact majeur, qui a une puissance extraordinaire pour nous apporter les nutriments et le collagène dont notre corps a tellement besoin, qui ne coûte pas cher et qui est hyper efficace. Oui, je sais, il faut que cela soit simple à faire et donne des résultats. Je vous garantis plus d’énergie, des vrais nutriments (après tout, on est un laboratoire unique : il faut s’en occuper de la bonne façon et être gentil avec !) et pour certains, une perte de poids. Avez-vous déjà entendu parler du bouillon d’os à moelle ? Il faut savoir que nos grands-mères, nos arrière-grands-mères, nos ancêtres, peu importe la civilisation, faisaient du bouillon d’os à moelle. On ne jetait pas les os comme on le fait maintenant, car c’est un immense pot de collagène et de nutriments qui est facilement assimilable. Nos articulations, nos tendons, nos os, nos cheveux, nos ongles et notre peau raffole du collagène et de ses minéraux et nutriments. Vous savez cette « gelée » si bonne qui a l’air d’un jello salé : c’est le collagène dont je vous parle. Lorsqu’on vieillit, on est en perte de collagène ; la peau se flétrit, les cheveux tombent et nos muscles perdent du tonus. On a donc besoin de cet élixir plus que jamais.

Comment on fait ce bouillon d’os à moelle ?

C’est très simple. L’idéal est d’avoir des os bio. Trouvez-en chez un petit éleveur du coin, dans les marchés locaux ou encore d’un ami qui chasse. Souvent les chasseurs débordent d’os et ils les jettent…un pot de collagène directement aux poubelles ! Si vous n’avez pas le temps de les utiliser immédiatement, vous pouvez les congeler. Pour le bouillon, on met ces os dans l’eau froide, dans la mijoteuse ou sur le poêle à feu très, très doux et on laisse mijoter. De cette façon nous allons pouvoir extraire tout ce que l’os et les tendons ont à nous donner : calcium, magnésium, protéines, collagène…la liste est très longue en plus de rendre ce bouillon des plus savoureux. Faites-en beaucoup à la fois puis qu’on peut ensuite le congeler et s’en servir lorsqu’on en a besoin. Consulter la recette Bouillon de poulet traditionnel pour plus de détails.

L’aliment plutôt que le supplément

Personnellement, j’ai toujours valorisé l’aliment plutôt que le supplément comme style de vie. Si possible, pourquoi ne pas trouver le calcium, le magnésium, les protéines dans ce que je mange. Se tenir le plus près de l’aliment qui n’a pas été trafiqué, c’est une règle d’or. J’ai redécouvert le bouillon d’os l’an dernier pour ses valeurs thérapeutiques, au-delà de son goût exceptionnel. Je ne peux que dire que c’est une mine d’or à portée de main ! Et, le corps pour être en forme en a besoin. En plus, c’est très abordable comme élixir de Jouvence. Vivement à nos chaudrons pour cet élixir de vie en 2020. Bonne année et bonne santé !